Walter Van Beirendonck, Fashion Week Paris défilé Homme printemps été 2016

Walter Van Beirendonck printemps été 2016
Ecrit par

L'excentrique Walter Van Beirendonck présentait en ce premier jour de la fashion week de Paris sa collection Homme printemps été 2015 sur la scène du Théâtre du Châtelet.

Walter Van Beirendonck n'est pas seulement l'homme dont le nom est à placer sur un plateau de Scrabble en mot compte triple, il est aussi (et surtout) l'un des créateurs les plus excentriques et aux propositions folles. En atteste cette nouvelle collection. A peine sortis du sous-sol du Gibus pour la présentation du menswear Y/Project printemps été 2016, nous prenons de la hauteur grâce à WVB (oui, son nom est bien au Scrabble, mais long à écrire) qui fait défiler ses mannequins sur la scène du Théâtre du Châtelet. C'est encore une fois une réussite pour le créateur qui aime provoquer, émouvoir, déranger et charmer. Sa collection laisse une empreinte forte, teintée de nostalgie.

Walter Van Beirendonck ss16 ☁️????????

Une vidéo publiée par lucas_joseph (@lucas_joseph) le

WVB (son nom n'a toujours pas raccourci) propose 38 silhouettes dans cette collection homme. Au fur et à mesure que les mannequins défilent, leurs vêtements semblent dévorés par des tissus et empiècements chargés de motifs colorés et enfantins. Des petites voitures, des fleurs, des champions, des gros pois, de multiples motifs s'impriment sur le vêtement jusqu'à devenir la pièce elle-même. Allure clownesque garantie. Les silhouettes larges, avec des vestes de costume et des pantalons très larges -brodés eux d'écussons- semblent flotter sur des chaussures à la semelle en forme de nuages, fabriquées en collaboration avec Novesta. Puis, le haut des silhouettes devient plus étriqué grâce à des petits blousons de cuir sur lesquels bourgeonnent des empiècements en cuir comme des étoiles et des yeux. L'oeil, qui donne son nom à la collection, "Electric Eye". Et le nôtre fut ravi par ces looks travaillés et les chapeaux gigantesques, décorés de plumes et créés par Stephen Jones qui clôturent le défilé. Une réussite. Les photos ici.

On garde quoi ? Notre abonnement à la salle de sport pour se faufiler dans les mini vestes en cuir. (Par Lucas Lauer)

Crédit : Now Fashion