WhatsApp ne donnera finalement PAS vos données à Facebook

Facebook met sa mesure sur pause !
Ecrit par

Le débat n'est pas terminé, mais on va en tout cas pouvoir profiter d'une pause : pour le moment, Facebook renonce à exploiter les données que vous confiez à WhatsApp.

Semaine chargée pour WhatsApp ! Il y a quelques heures, la rédaction de meltyStyle vous annonçait que WhatsApp se lançait dans les appels vidéo. Une nouveauté qui devrait facilement trouver sa place dans vos échanges quotidiens, on n'en doute pas. Et bien sachez que, si vous êtes du genre un peu parano en matière de data exploitée par les géants d'Internet, on a une autre bonne nouvelle pour vous : Whatsapp ne donnera finalement pas vos coordonnées à Facebook. La fin de plusieurs mois de discussions (et de critiques). Enfin, on attend toujours une décision finale. Souvenez-vous, en août dernier, WhatsApp s'était mis en tête de partager vos infos personnelles avec Facebook. Concrètement, la fréquence d'utilisation, votre photo de profil ainsi que votre numéro de téléphone devaient par exemple être désormais communiqués à Facebook pour permettre au réseau social de mieux cibler les publicités et offrir de meilleures suggestions d'amis. Et ça ne plaisait clairement pas à tout le monde. Facebook a donc fini par se résigner. Temporairement.

WhatsApp ne donnera finalement PAS vos données à Facebook

Le mois dernier, les autorités allemandes avaient ordonné à Facebook d'effacer toutes les données que l'entreprise avait récupéré auprès des utilisateurs de WhatsApp, qui concernaient plus de 35 millions de mobinautes sur l'ensemble du territoire. En ce mois de novembre, c'est Facebook directement qui a répondu à la polémique autour de la récupération de données, en la désactivant temporairement en Europe, deux mois après l'avoir lancée. "L'information, confirmée hier à l'AFP, au Monde et à The Verge, est une nouvelle étape dans la passe d'armes entre les autorités européennes et la société américaine. Cette dernière affirme d'ailleurs être 'toujours ouverte pour collaborer sur ces questions' avec les responsables de la protection de la vie privée, notamment au Royaume-Uni", révèle le site NextInpact. L'affaire est donc loin d'être terminée, mais elle est en tout cas mise sur pause pour le moment. Pouce levé ! Êtes-vous soulagé par cette mesure ?

Crédit : X, facebook