Y/Project, Fashion Week Paris défilé Homme printemps été 2016

Y/Project printemps été 2016
Ecrit par

Pour cette première journée de la fashion Week de Paris, Glenn Martens, directeur artistique de Y/Project, donne rendez-vous au Gibus pour la présentation de sa collection Homme printemps été 2016.

En ce premier jour de fashion week, les yeux des habitués ne sont pas encore fatigués par les after show qui durent jusqu'au petit matin ou par les mannequins qui défilent à vitesse grand V. C'est donc avec l'oeil bien avisé -et après la présentation de la collection printemps été 2016 de Lucien Pellat-Finet- que la rédaction s'est rendue au Gibus, près de la Place de la République, pour découvrir ce que Glenn Martens, directeur artistique de Y/Project depuis la disparition en 2013 de Yoan Serfaty, le fondateur, a pensé pour l'homme (et la femme, puisque un bon tiers de la collection lui est consacrée). Sous une chaleur que seule une boite de nuit en sous-sol peut apporter, les mannequins commencent à défiler.

Y-PROJECT S/S 2016 from Matthieu Lemaire-Courapied on Vimeo.

Si pour la saison automne hiver 2015, Y/Project proposait une allure résolument nineties, le label de mode s'aventure vers d'autres décennies pour l'été prochain. Sans renier ses influences -"Je suis un enfant des 90's" déclarait Martens- le créateur va chercher du côté des années 80 et 2000. En attestent les costumes (vestes, pantalon et haut) en total jean javellisé, les jeans slim ultra slim seconde peau et taille haute ou encore des empiècements métalliques en lettres gothiques ; un des gimmick de la collection, qui trouve place sur des pantalons, des colliers ou autour des bras. Le point fort de la collection ? Le tailoring avec des costumes en taffetas ou des rayures banquiers sur la totalité d'une silhouette qui se porterait bien en hiver. On reste plus dubitatifs au sujet des mocassins en cuir. Enfin, si le bombers oversize kaki, la chemise avec des manches très longues ou le jean baggy vous rappellent quelque chose c'est normal. C'est VETEMENTS, la saison précédente. Ou les fripes. Les photos ici.

On garde quoi ? Le total look rayé et le jean baggy. (Par Lucas Lauer)

Crédit : Now Fashion